Voir vert - Hiver 2021

Voir vert est la seule publication entièrement dédiée à la construction durable au Québec. Et c'est aussi le véhicule publicitaire privilégié pour les entreprises et les organismes qui désirent promouvoir leurs produits ou systèmes écologiques, leurs services environnementaux ou leur engagement envers le développement durable. Tant auprès des professionnels et des entrepreneurs du milieu de la construction que des différents acteurs de l'industrie immobilière et des donneurs d'ouvrage publics.

 

Deux écoles, deux mondes

La lecture avant publication de notre dossier sur l’évolution de l’infrastructure scolaire québécoise a vite fait de me ramener une quinzaine d’années en arrière, soit à l’époque où ma fille faisait son entrée à la maternelle dans une école portant les stigmates du poids des années et dont l’entretien souffrait à l’évidence d’un sous-financement chronique. Comme tant d’autres au Québec, cela dit.

En témoignaient notamment la peinture écaillée, voire pelée sur le cadre en bois des ouvertures à l’extérieur, les finis architecturaux défraîchis dans la plupart des espaces intérieurs, la luminosité blafarde dans les corridors et dans le gymnase aveugle ou encore les locaux du service de garde qui ne payaient vraiment pas de mine.

C’est sans compter les classes qui étaient en surchauffe, au début de l’automne et à la fin du printemps, parce que leurs fenêtres, ouvrantes à l’origine, avaient été condamnées. Ni la cour de cette école qui faisait la part vraiment trop belle au bitume…

Loin de moi l’idée de faire le procès du centre de services scolaire concerné, car je présume qu’il devait alors composer avec des ressources limitées pour maintenir tant bien que mal un tel actif immobilier d’une autre époque. Tout comme je ne remettrais pas en question l’engagement du corps professoral à offrir un enseignement de qualité, lui qui devait, comme les élèves, évoluer dans un environnement physique loin d’être stimulant.

Il n’empêche que le contraste est frappant avec l’établissement primaire que fréquente mon jeune fils depuis cinq ans dans un autre quartier de la même ville située en banlieue de Montréal. Inaugurée peu avant qu’il n’y fasse ses premiers pas, cette école comporte notamment de grands espaces communs conviviaux et baignés de lumière naturelle, des locaux d’enseignement eux aussi lumineux ainsi qu’une cour verdoyante.

Conçu dans une perspective durable, cet établissement intègre également un système de chauffage géothermique, une ventilation naturelle, un éclairage artificiel aux DEL, des finis intérieurs à faible émissivité de COV et des revêtements muraux en bois dans certains espaces, pour mentionner ces exemples qui ont été portés à ma connaissance.

Deux écoles, deux mondes. Et à la lumière de mon expérience, je ne peux donc que saluer le déploiement de la nouvelle génération d’écoles québécoises qui s’amorce, et qui permettra de pousser encore plus avant la création de véritables milieux de vie sains, confortables et favorisant l’apprentissage. Au plus grand bénéfice non seulement de nos enfants, mais aussi de toute la société.

Bonne lecture !

Anik Girard
Directrice générale et éditrice

Sommaire

BILLET
Deux écoles, deux mondes

ÉCHOS
Ici et là dans l’industrie

DURABILITÉ ÉDUCATIVE
Vers des écoles favorisant la réussite éducative dans une perspective durable

DÉFI GAGNANT
Le Défi énergie en immobilier de BOMA Québec remplit ses promesses

OPTIMISATION THERMIQUE
Cap sur l’optimisation de l’enveloppe thermique des bâtiments

DÉCARBONATION ANNONCÉE
Le milieu du bâtiment est appelé à passer en mode électrification

OSSATURE ÉVOLUÉE
Les avancées de la construction commerciale en bois à ossature légère

RECHERCHE
Une recherche visant à assurer la durabilité des revêtements en bois

INNOVATION
L’intelligence artificielle s’invite dans l’efficacité énergétique des bâtiments

Édition : Hiver 2021
Directrice générale et éditrice : Anik Girard
Rédacteur en chef délégué : Rénald Fortier
Collaborateurs : Myriam Drouin, Jean Garon, Valérie Levée, Sandra Soucy
Correcteur : Denis Dionne
Conception graphique et responsable de la production : René-Claude Senécal
Photographe de la couverture : Stéphane Groleau

Abonnement

Pour s’abonner au Journal Constructo : 514 856-6600 ou 1 866 669-7326 ou Constructo.ca