Bâtiment 2020

Supplément thématique annuel du journal Constructo axé sur l'innovation technique et technologique, particulièrement sous l'angle de la construction écologique et de l'efficacité énergétique.

 

L’incertitude, vecteur de changement

S’adonner à l’art de la divination afin de prédire les tendances de demain peut s’avérer un pari risqué par les temps qui courent. Particulièrement en ce qui a trait au secteur de la construction. Malgré tout, certaines propositions ont été avancées et méritent que l’on s’y attarde. Selon le rapport Emerging Trends inReal Estate 2021 de PwC Canada paru ce mois-ci, bon nombre d’entrepreneurs gagneraient gros en misant sur la construction d’entrepôts et de centres de traitement de commandes, de logements collectifs et de locaux pour la pratique médicale. De plus, le télétravail gagnant en popularité, les espaces commerciaux et les immeubles de bureaux des grands centres urbains devront être complètement repensés.

Ce phénomène aura également un impact sur le mouvement migratoire des familles, déjà bien amorcé, vers les banlieues, où il semble plus facile de concilier vie sociale, travail et loisirs. Un autre concept intéressant abordé dans cette analyse est celui de « ville 15 minutes », dans laquelle tous les services, comme le transport en commun, les épiceries ou notre lieu de travail seraient accessibles à l’intérieur d’un court laps de temps à partir de notre domicile.

Mais au-delà de ces lignes directrices, il est important de se donner les moyens pour développer de futurs projets qui seront adaptés à notre nouvelle réalité. Sur cet enjeu, un sondage effectué par la Commission de la construction du Québec, en juin dernier, met en lumière le problème toujours criant de pénurie de main-d’oeuvre. En effet, pour 46 pour cent des personnes interrogées, les difficultés de recrutement demeurent le défi numéro un, loin devant l’augmentation des couts de construction ou le respect des mesures sanitaires. Pour pallier cette situation, il peut être intéressant de se tourner vers la construction modulaire ou avoir recours aux nouvelles technologies.

La bonne vieille boule de cristal ne nous sera donc d’aucun secours pour prévoir le prochain coup. Rester à l’affut des nouvelles pratiques s’avérera sans doute plus productif. Bien qu’il soit dans la nature de l’être humain d’être réfractaire au changement, l’incertitude a l’avantage de bousculer les conventions et peut agir comme moteur de l’innovation, à condition de démontrer une certaine ouverture.

Anik Girard
Directrice générale et éditrice

Sommaire

Dialogue rétabli entre le Biodôme et l’ancien vélodrome

Un design aérien pour le marché public de Sainte-Foy

Reconstruction en trois temps pour le Complexe Crémazie

Construire un module à la fois

CVAC : allié ou ennemi de la COVID-19

La réalité virtuelle au service de la construction

Le potentiel insoupçonné des aquifères à l’étude

Le BOS fait sa place dans le bâtiment

Édition : Octobre 2020
Directrice générale et éditrice : Anik Girard
Coordonnateur éditorial : Anthony St-Pierre
Directrice de l’information : Geneviève Vincent
Journalistes : Marie Gagnon, Jean Garon
Recherchistes : Maxime Goulet-Delorme, Benoit Poirier, Vincent Rioux
Correcteur : Denis Dionne
Conception graphique et responsable de la production : René-Claude Senécal
Photographe : Patrick Palmer

Abonnement

Pour s’abonner : 514 856-6600 ou 1 866 669-7326 ou Constructo.ca

 

Déjà publié(s)

Consultez l'éditorial et le sommaire des dernières publications.